Festival de bande dessinée Wattrelos

4ème édition 6 et 7 octobre 2018

Benjamin et Benjamine : un trésor retrouvé

Couv_309725

Les techniques modernes d’impressions permettent maintenant des miracles. Qui aurait cru qu’en 2017, il resterait encore des histoires d’Uderzo et Goscinny inédites en album ? C’était le cas avec Les aventures de BENJAMIN ET BENJAMINE et les éditions Albert René viennent de combler ce manque. Les éditions Lefrancq avaient bien tenté de les éditer au début des années 90 mais il n’y avait eu qu’un seul album. Pourtant on est ici devant de l’excellente bande dessinée humoristique du fameux tandem réalisée à l’époque où le talent des auteurs commence à émerger. Dans son style semi-réaliste bien particulier, Uderzo réalise des planches d’une grande qualité. Dynamique et nerveux, son style mûrit et aboutira bientôt aux chefs d’œuvres que sont Oumpah-Pah et, bien sûr, Astérix.

benj

Publiée en 1956 dans le journal Benjamin, qui existait depuis 1929 et avait été créé par Jean Nohain, ces aventures succèdent à celles d’un autre dessinateur Christian Godard, parti faire son service militaire. Pendant 3 ans Goscinny et Uderzo vont réaliser 4 récits, publiés dans cette intégrale.

benj2

Le talent de gagman de Goscinny fait mouche, ce qui n’était pas gagné d’avance car cette série qui n’est pas sienne, met en scène un couple d’adolescents (sont-ils frère et sœur, cousin et cousine ou en couple ? On ne le sait pas vraiment) qui saisissent le moindre prétexte pour partir à l’aventure. Si la trame du scénario n’est pas exceptionnelle, en revanche on rit beaucoup aux situations toutes plus loufoques les unes que les autres. Et comment ne pas être admiratif du dessin d’Uderzo ? celui-ci avouant avoir été influencé par Franquin pour dessiner les voitures qui parsèment cet album qui reprend donc l’intégrale des histoires.

Enrichi d’un copieux dossier qui présente à la fin les aventures de la famille Cokalane, dont les anciens lecteurs du journal Tintin se souviennent (avec fac-similés de planches originales), ce recueil a un tirage limité de 8500 exemplaires ce qui, pour un album de Goscinny et Uderzo, n’est pas énorme. Cela veut donc dire qu’il n’y en aura pas pour tout le monde !

Jeff

Benjamin et Benjamine l’intégrale par Goscinny et Uderzo (éditions Albert René)