Festival de la BD

3ème édition

Auteurs 2017 : Pascal REGNAULD

Pascal Regnauld viendra dédicacer au Festival de la BD de Wattrelos les 7 et 8 octobre prochains.

PR PHOTO

Les Beaux Arts mènent d’abord Pascal Regnauld à la publicité, puis à l’illustration… jusqu’en 1995 où il embraye directement sur une série à grand succès : « Canardo ». Sokal cherchait un dessinateur pour l’aider sur la série et Pascal Regnauld a répondu présent. Un challenge puisqu’il fallait pouvoir réaliser un album par an !

CANARDO LA MORT AUX YEUX VERTS

Un gros tirage pour les histoires de ce célèbre privé à qui il ne manque rien des stéréotypes de la fonction : alcool, humour désabusé et jolies filles… au détail près que Canardo est un … canard.

Pascal accompagne Sokal au dessin depuis le 11èe album de la série : La fille qui rêvait d’horizon et seul pour les deux derniers : Mort sur le lac (tome 24) et La mort aux yeux verts (tome 25).

C’est dire si la Bd anthropomorphe n’a plus de secret pour Pascal Regnauld mais de cela, je vous reparle un peu plus tard …

TROU DE MEMOIRE

Aux Editions du Long Bec, Pascal Regnauld va prouver que son talent ne se limite pas à ce registre. Sa série « Trou de mémoire » – avec Roger Seiter au scénario – dont il viendra dédicacer les tomes 1 et 2 au Festival de la Bd de Wattrelos lui permet de développer un univers graphique différent ; dans un registre réaliste, Pascal nous concocte d’angoissantes ambiances « polar » et excelle à dessiner des tronches inoubliables… mafieuses à souhait.

TROU DE MEMOIRE 1

Une série qui a reçu un très bel accueil de la critique et que vous prendrez également grand plaisir à découvrir. Frissons garantis.

Couverture Croquettes Story (1)

Mais… On n’échappe pas à son destin ! Pascal (et les Editions du Long Bec – mille mercis à eux !) présenteront en avant première une nouvelle série animalière : Croquettes Story. La scénariste, Isadora, sera également présente.

« Ficelle et Toto, un couple de chats domestiques, mènent une vie confortable, à l’abri dans une maison où leurs seules occupations sont de paresser et de manger. En l’absence de leurs maîtres, une bande chats migrants débarque, les obligeant à partager le couvert et le logis ». 

On a hâte de découvrir cette terrible histoire de squatters !

 

Corinne