Festival de bande dessinée Wattrelos

4ème édition 6 et 7 octobre 2018

Colette dans un écrin

Les Apprentissages de Colette

Annie Goetzinger

Dargaud

COLETTE COUV

Annie Goetzinger a, au cours de sa carrière, dessiné de très beaux portraits de femmes : La Demoiselle de la Légion d’honneur, La Diva et le Kriegspiel, La Voyageuse de la petite ceinture, Félina, et bien entendu Edith Hardy. Avec son intelligence et sa délicatesse, elle s’attaque cette fois à un monument de la littérature et à une véritable icône féministe : Colette.

COLETTE 1

Colette ne brandit pas sa liberté comme un étendard, elle est libre, elle vit libre. Pas gagné pourtant puisqu’elle est issue de la bourgeoisie provinciale et qu’elle publie même son premier roman, « Claudine », sous le nom de son mari…

Des bios de Colette, j’en connais, de bonnes et de moins bonnes. Le formidable intérêt de l’album d’Annie Goetzinger, c’est que même si elle suit une ligne chronologique, c’est bien le parcours initiatique de l’écrivain, « les apprentissages », qu’elle retrace.

COLETTE 2

Et on reconnaît toute la subtilité d’Annie dans cet album ; elle nous peint la scandaleuse avec un trait d’une grâce et d’une élégance unique, mais aussi une précision dans les détails et une justesse des décors qui font de son album… quelque chose de précieux, qu’on a envie de manipuler avec respect.

« Les apprentissages de Colette », c’est la rencontre de deux grandes dames.

COLETTE 3

Le résumé de l’album : Plusieurs biographies racontent cette femme et auteure hors norme qu’est Colette (1893-1954). Ce sont ses années d’apprentissage qui sont relatées ici, de son mariage, à l’âge de 20 ans, jusqu’à son divorce. « On ne meurt que du premier homme », écrira-t-elle en 1909. Mais cette mort peut être un nouveau commencement, et celle qui signera « Colette » à partir de 1910 est bien cette femme qui ouvre progressivement les yeux sur sa condition de femme écrivain exploitée et d’épouse bafouée, et qui va s’émanciper, avec quel talent !, par l’écriture. Incroyablement complexe, puissamment déterminée, véritablement douée, Colette interpelle par sa capacité à réinventer sa vie et à s’affirmer comme un être libre.

COLETTE 4

Pour information, l’album se conclue par un très intéressant cahier documentaire.

Corinne