Festival de bande dessinée Wattrelos

4ème édition 6 et 7 octobre 2018

LE GRAND A

grand a

Ils nous avaient passionnés avec Noir Métal, en 2006, en nous racontant la liquidation judiciaire de l’entreprise Metaleurop. Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer récidivent dans la chronique sociale – ou bd reportage – avec Le Grand A chez Futuropolis.

L’Hypermarché est-il un ogre qui dévore et détruit tout sur son passage ou est-il source de développement ? Comment fonctionnent les filières d’approvisionnement ? Les producteurs locaux sont-ils les laissés-pour-compte de ce gigantisme ? Les clients sont-ils les victimes de la guerre économique liée au modèle de consommation ou en sont-ils les bénéficiaires ? Les hypermarchés sont-ils responsables de la malbouffe ? Le petit commerce et la vie des centres-villes sont-ils victimes ou coupables de ne pas s’être adaptés ?

Les gens du Nord que nous sommes comprendront immédiatement que cet album est consacré aux hypermarchés Auchan. S’ils ont choisi de parler de cette enseigne, créée dans notre région par Gérard Mulliez, c’est aussi parce que les deux compères sont de la génération – la mienne ! – consumériste. Et que « Auchan » – qu’on le veuille ou non – s’est invité dans la vie de notre région, avec des pratiques, tant au niveau des clients que de celui de fournisseurs, aujourd’hui souvent dénoncées.

GRAND A 2

L’album de Bétaucourt et de Loyer, riche et dense, est consacré à l’hyper de Noyelles-Godault, le plus grand de la région, et dont la zone commerciale est réputée comme la plus importante au nord de Paris.

Xavier, dans une interview donnée à La Voix du Nord, rappelle la génèse de ce projet : « un très vieux projet né un jour où l’on dédicaçait tous les deux « Noir métal » dans un Auchan, voici 10 ans. On a mangé avec le personnel d’Auchan le midi et à la fin du repas, après avoir emmagasiné des tas d’informations, Jean-Luc et moi on s’est regardés et on a dit « Là, il y a un truc à raconter ! Tout est parti de là ! ».

Les auteurs ont souhaité rester neutres. J’aurais aimé pourtant une prise de parti plus nette, qui aurait donné plus de sens à l’album.

Une dénonciation peut-être des arguments prétextes de ces monstres de la consommation (on donne du boulot, on subventionne Le Louvre-Lens), qui leur octroie une immunité quasi-totale.

Une dénonciation aussi des slogans type « La Vie Auchan » qui pousse certaines personnes à envisager la sortie du samedi après-midi dans la zone commerciale proche quasiment comme une activité culturelle !

Il n’en reste pas moins que nous ne pouvons pas, dans notre Nord-Pas de Calais, passer à côté de ce très bon album qui raconte une partie de notre « petite histoire contemporaine ».

Corinne

Rappel : les auteurs sont ce soir en dédicace à la Librairie Autour des Mots , place de la gare à Roubaix.