Festival de la BD

Vite à Wattrelos !!

Le Festival de Wattrelos met le cap sur le milieu scolaire

Cette année, l’équipe du Festival de Wattrelos a tout mis en oeuvre pour permettre aux établissements scolaires de Wattrelos de participer activement à cette grande fête de la Bd.

Un livret pédagogique a été conçu pour proposer aux enseignants des activités en lien avec les thèmes et expositions du Festival. Ils seront envoyés dans les tout premiers jours de la rentrée.

LIVRET PEDAGO COUV-page-001

4 déclinaisons différentes ont été réalisées : maternelles, écoles élémentaires, collèges et lycées.

Voici quelques exemples parmi les nombreuses activités proposées :

Pour les maternelles, activité coloriage

COLORIAGE 4

Pour les écoles élémentaires, un peu de réflexion et de discussion avec « Ma philo élémentaire » à l’exposition « Enfances »

extrait : Devant la planche BENOIT BRISEFER : ça veut dire quoi, être le plus fort ?

benoit2

Cet exercice vous permettra de confronter les deux types de forces proposées, en identifier ressemblances et différences  en vous servant des planches exposées. Benoît Brisefer est fort parce qu’il peut soulever un taxi, Enola est forte parce qu’elle sait soigner les animaux (…)

Pour les collèges : un peu de SVT

Extrait :

Les prodigieux pouvoirs des super héros des comics semblent issus de l’imagination de scénaristes délirants. Pourtant, ils reposent sur des lois physiques et des découvertes scientifiques réelles.

Spiderman et la possibilité de marché sur les murs (SVT)

SPIDER

Spiderman est un jeune étudiant qui suite à une piqûre d’araignée radioactive, se voit hériter des capacités physique d’une araignée et notamment la faculté à marcher sur les murs. Des scientifiques on réussi à mettre au point, un nouvel adhésif reproduisant la morphologie des poils du gecko, un animal capable comme l’araignée se suspendre au plafond. (….)

 GECKO

 

 

et pour les lycées, outre une description en anglais de l’ouvrage de Xavier Fournier sur les super-héros français, pour une petite version, un jeu de tableaux célèbres détournés pour parfaire ses connaissances des grands courants artistiques…

ART 4 AUTOPORTRAIT DAVIDART 6 MANETART 11 ROCKWELL

Ces livrets sont disponibles sous forme informatique sur simple demande par mail (gilmecorinne@yahoo.fr) à tous les établissements scolaires qui le souhaitent.


Le journal d’Aurore ou le mariage réussi de deux talents

 

Forcément, nous connaissons et aimons Marie Desplechin dans notre région. Elle est née à Roubaix, a fréquenté le Lycée Baudelaire de la même ville avant d’entamer des études de lettres et de journalisme.  Ses nombreux romans pour la jeunesse mêlent humour et tendresse.

MAU MARIE

Pour les adultes, elle a publié un recueil de nouvelles très remarqué, « Trop sensibles », puis deux romans, « Sans moi » et « Dragons » aux éditions de l’Olivier. Elle travaille aussi régulièrement comme journaliste pour différents magazines. Elle vit désormais à Paris.

En 2006 et 2007 elle signe à l’Ecole des Loisirs les deux tomes du Journal d’Aurore, unanimement considéré comme l’une de ses créations littéraires les plus réussies.

Dix ans plus tard, cette chronique d’une adolescence féminine racontée de l’intérieur, toute en finesse et drôlerie est mise en image par Agnès Maupré.

MAU JOURNAL COUV

Le premier des deux tomes prévus par Rue de Sèvres s’appelle : « Jamais contente… toujours fâchée ». Les parents d’ados qui me lisent apprécieront…

On ne pouvait mariage plus réussi.

Aurore a deux soeurs qui la détestent, les parents les plus insignifiants possible, une aversion avérée pour toute forme d effort scolaire, pas de passion identifiée… autant dire, dans l ensemble, une vie moins passionnante que celle du rat taupe des plateaux d Abyssinie. Heureusement, dans ce tableau sombre d une vie d’ado de 3e, il y a Lola, son amie qui habite en face et la comprend, elle. Enfin, ça dépend des jours. Et puis le nouveau demi-frère de Lola, Marceau, élément perturbateur notoire. La vie n est décidément pas un long fleuve tranquille à 14 ans et vaut bien les pages d un journal.

MAU AGNES

Le dessin d’Agnès Maupré a la Grâce. Vraiment la Grâce. J’ai craqué pour son trait dès son adaptation des Contes du chat perché en 2007. Tout son talent explose dans ses deux séries suivantes Milady de Winter et Le chevalier d’Eon.

MAU MILADY 1

Une Grâce, disais-je , mais une grâce incisive, piquante. Il y a BEAUCOUP de caractère dans le trait d’Agnès. Pour ces deux diptyques, elle-même seule sa barque, à la fois au scénario et au dessin. Et elle le fait avec mestria.  Haletant, trépidant, émouvant. Elle sait choisir ses sujets.

mau journal 1

Assurément, elle a parfaitement perçu Aurore. Sous son trait dynamique et plein de peps, Aurore prend vie et on la reconnaît. Si, si, on a toutes et tous une Aurore pas loin de nous. Qui balade son corps encombrant dont elle ne sait que faire : comme moi, vous serez séduits par la façon dont Agnès Maupré  dessine ce mal de peau, met en scène dans des poses alambiquées cette carcasse en devenir dont Aurore ne sait que faire.

MAU JOURNNAL 2

C’est croqué avec intelligence, mais avec le parcours sans faute d’Agnès Maupré jusqu’à présent,  il ne pouvait en être autrement.

Corinne

 


L’automne sera parisien : deux expos à ne pas manquer

Hergé au Grand Palais

 AFFIHE HERGE

On ne présente plus la carrière de Georges Remi, dit Hergé, auteur belge de bande dessinée principalement connu pour Les Aventures de Tintin. Souvent considéré comme « le père de la bande dessinée européenne », il est l’un des premiers auteurs francophones à reprendre le style américain de la bande dessinée à bulles. Perfectionniste et visionnaire, il crée tour à tour Les Exploits de Quick et Flupke (1930) ou Les Aventures de Jo, Zette et Jocko (1935) et fait évoluer ses personnages en lien avec l’actualité contemporaine. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands artistes contemporains et a vendu presque 250 millions d’albums, traduits dans une centaine de langues.

Exposition organisée par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais en collaboration avec Le Musée Hergé

L’exposition bénéficie du soutien d’Aurel BGC, Mécène d’honneur, de Linklaters et de Nexity.

 

Gaston à BEAUBOURG

expo lagaffe

Apparu pour la première fois le 28 février 1957 dans les pages du journal de Spirou, Gaston Lagaffe fête ses soixante ans en 2017. Le « héros sans emploi » créé par Franquin pour animer le journal devient très vite l’un des personnages majeurs de l’épopée Spirou et, sur plus de 900 planches, un véritable classique de la BD.

L’exposition proposée par la Bibliothèque publique d’information pose un regard neuf sur l’importance de ce personnage qui aura entraîné son créateur très au-delà de la BD jeunesse ; le gaffeur se révélant avec le recul subversif, militant, beatnik, écolo et au final porteur de questionnements très emblématiques de notre époque sur la manière de vivre en société.

Conçue avec le concours de Frédéric Jannin (dessinateur de bande dessinée, auteur de la série Germain et nous et contributeur au Trombone illustré, aux côtés de Franquin, Peyo, Bretécher, Gotlib…) et de Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault (auteurs chez Dupuis de Yvan Delporte, réacteur en chef et de la série en cours La véritable histoire de Spirou) l’exposition élaborée par la Bpi s’inscrit en écho au programme éditorial de l’anniversaire du personnage porté par les éditions Dupuis dont le point d’orgue sera la nouvelle édition de la série Gaston, en 21 volumes, avec des couleurs restaurées, et la publication d’un catalogue d’exposition largement documenté.

Planches et éditions originales, dessins inédits, photographies, inventions et gags en tous genres permettront de redécouvrir un Gaston si proche de chacun d’entre nous, derrière lequel débordent tout le talent et l’audace d’André Franquin.


La minute sourire… par une blonde

Et voici un Monsieur que je ne suis pas mécontente de virer de chez moi !!! Le garde Républicain… un des costumes qui m’a demandé le plus de travail !

GARDE REPUBLICAINGARDE REPUBLICAIN &

 

Retrouvez le Garde et bien d’autres mannequins à l’exposition « De Fantax à Foxboy, les super héros français », les 8 et 9 octobre prochains au Festival de la Bd de Wattrelos : Fantômas, Super Boy (pas facile non plus celui-là !!!), Fantax, Mikros, Saltarella, Nightrunner, L’oeil de la nuit, Chance d’Estaing (Freaks Squeele), Miss Deeplane, Fantômette, Benoît Brisefer, Le Garde Républicain et son sidekick Alima Benzaïm…

Corinne

AFFICHETTE SH DEF-page-001


Pas moins de SEPT HEROS pour notre plaisir

Sept Héros

Mathieu Salvia – Philippe Briones (Editions Delcourt)

SEPT COUV

Sa longévité en atteste, la série Sept rencontre un très grand succès populaire. Il y a des tomes qu’on aime bien, d’autres moins et certains qu’on adore. Sept héros fait indiscutablement partie de cette dernière catégorie.

SEPT LES 7

D’abord, laissez-moi vous présenter le pitch de l’album : Le monde l’ignore, mais les super-héros existent. Aujourd’hui retraités et brisés par la vie, ils s’apprêtent bien malgré eux à livrer leur plus grande bataille… et à en payer le prix fort. Hector possède un don inestimable… Un super-pouvoir qu’il refuse d’utiliser et dont le gouvernement, qui vient de mettre la main sur lui, compte bien découvrir l’origine. Contraint d’intégrer un centre spécial placé sous haute surveillance, ce vieil homme discret et brisé par la vie va faire la rencontre de cinq autres « super-retraités »… bien décidés à s’évader au plus vite. À leurs côtés, Hector rencontrera enfin, contraint et forcé, son véritable destin…

SEPT 1

Acheté, le jour de sa sortie, j’étais curieuse de découvrir l’album. Pour avoir travaillé toute cette année sur l’exposition Super-héros français du prochain festival de Wattrelos, je sais qu’il n’est pas facile de réussir l’hybridation super-héros et bd franco-belge.

Ma première lecture fut rapide : l’histoire m’a tellement accrochée que j’étais impatiente de découvrir la fin. Et pourtant sans cesse ralentie par telle ou telle case que je trouvais très belle, telle ou telle expression qui me touchait. Deuxième lecture enchaînée qui m’a permis de comprendre pourquoi l’album me plaisait autant.

SEPT 2

D’abord, il n’est pas facile sur un seul album de donner de la consistance à un personnage. Scénariste et dessinateur ont réussi ce tour de force. Philippe Briones est aussi bon pour nous faire passer les doutes ou les colères de ses personnages que pour dessiner les scènes d’action. Les planches de nuit sont particulièrement réussies.

Vous me direz que compte tenu du CV du dessinateur, j’aurais pu m’en douter… Et vous auriez eu raison !

SEPT PHILIPPE BRIONES

Philippe Briones commence sa carrière, après des études aux Beaux-arts de Beaune et au CFT Gobelins à Paris, en animation au studio Disney en 1994 sur Dingo et Max (Goofy Movie). Il y restera jusqu’à sa fermeture en décembre 2003. À noter qu’il obtiendra le poste de superviseur clean-up sur le personnage de Tarzan adulte où il collaborera pendant 2 ans avec le numéro un de l’animation traditionnelle, Glen Keane. Parallèlement il débute en 2002 une carrière d’auteur avec les Seigneurs d’Agartha et la Geste des Chevaliers Dragon, aux éditions Soleil.

SEPT marvel

Il signe son premier contrat chez Marvel Comics en 2006, sur White Tiger. Il collabore à divers mini-séries sur des personnages comme Namor, Iron Man, Spider Man, et X-Menjusqu’en 2015, où il est contacté par DC Comics. Il lui est proposé d’illustrer Suicide Squad, puis un épisode de Flash, et œuvre actuellement sur la série Aquaman. En parallèle il continue de publier chez des éditeurs français, où il diversifie ses collaborations, parfois surprenantes (Karate Boy, PSG Heroes). Co-scénariste, il illustre la série Geek Agency, associant habilement action, références culture pop, et humour.

SEPT 3

Mais on peut avoir de bons personnages, ce qui est essentiel pour cette série, et ne pas réussir son coup. Seulement voilà, Sept héros nous raconte une histoire à laquelle on croit, à la fois touchante et haletante.

Une belle réussite que ce dix-huitième album de la série « Sept ».

 

Corinne


Le Pouvoir des innocents, la découverte de mon été !

 

Il est souvent difficile d’écrire une chronique, et parfois, il s’avère encore plus difficile d’écrire quelque chose quand on a aimé que lorsqu’on a détesté. Et c’est le cas ici. A force d’entendre Luc Brunschwig parler de la réédition de l’une de ses séries, ça m’a fortement donné envie de la lire.

Il s’agit du Pouvoir des Innocents, dont l’intégrale vient de ressortir, après un premier tirage épuisé rapidement, chez Delcourt.

Plus de 300 pages de manipulations, de complots, de folie, et de destins croisés. Difficile, donc, de parler de cet ouvrage, tant sa lecture a été intense.

pouvoirinnocents

Le pitch : New York, fin du XXe siècle. L’élection municipale déclenche une flambée de violence et replonge l’ex-sergent Joshua Logan dans le cauchemar du Vietnam. Comment de simples citoyens peuvent-ils devenir

des vigiles meurtriers ? Qui manipule qui ? À l’heure où la sécurité devient la clé du pouvoir, New York peut basculer. Pour des millions d’Américains, le temps de l’angoisse commence.

A l’heure où le monde est secoué par des vagues de violence probablement sans précédent, où les élections américaines se partagent l’actualité électorale française, difficile également de ne pas faire de parallèle avec le monde actuel. Sans tomber dans le « complotisme » de base, les rebondissements lors de cette élection, les actions que les uns et les autres sont prêts à mener pour arriver à leurs fins, nous permettent de mettre en évidence le fait qu’en politique comme ailleurs, il y a ce qu’on voit, ce que l’on comprend, et ce qui se passe réellement. Derrière le spectacle, des metteurs en scène efficaces orchestrent les combats, et sont prêts à tous les coups, même les plus bas.

Une façon de nous forcer à réfléchir sur le monde réel, celui dans lequel nous évoluons au quotidien, et dans lequel le réel est parfois tout aussi sordide que la fiction.

Derrière le scénario ciselé de Luc Brunshwig se cache le trait de Laurent Hirn, parfait pour retracer la folie contenue dans cette histoire. Aussi bien en Amérique qu’au Vienam, son approche fait merveille. J’avoue ne pas avoir accroché totalement au style, notamment à cause de certaines mises en couleurs, mais il ne faut pas oublier que les premiers tomes datent des années 90, et que le graphisme a évolué tout au long de la saga.

pouvoir-des-innocents-integrale-1-a-5_1

Vous l’aurez compris, j’ai vraiment passé un excellent moment de lecture, intense, grave, magnifique, en compagnie du Pouvoir.

Mais indépendamment de l’ouvrage, et de ses qualités indéniables, je voulais aussi rendre hommage à un duo d’auteurs complices, liés par une amitié certainement indéfectible. En tout cas, rarement j’aurais entendu un scénariste faire autant l’éloge de son dessinateur, et des heures passées ensemble à porter ce projet. Avant l’histoire, c’est cette confiance et ce respect qui m’ont incitée à découvrir leur œuvre.

Et je ne l’ai pas regretté, loin s’en faut ! Car si je devais mettre un seul bémol dans cet avis pour nuancer mon propos, ce serait peut-être seulement le poids de ce magnifique ouvrage, fort de quelques 300 pages, qui le rend peu pratique à lire. Mais ce serait bien le seul !

A découvrir d’urgence donc, avant de plonger dans le cycle suivant !

pouvoirdesinnocents03p_8255

Cindy


OCTOBRE COULEUR PIRATE….

La bibliothèque du Sapin vert à Wattrelos hisse le drapeau Pirate en octobre à l’occasion du Festival de la bande dessinée….

Affiche pirates-page-001

PLANNING DES  ANIMATIONS  «  A l’abordage !! »

Mois d’animations sur le thème des pirates à l’annexe du Sapin Vert

 

A l’occasion de la deuxième édition du Festival de la bande-dessinée

 

Mercredi 5 octobre – 10h30 – 4 -7 ans – Sur réservation : Numériconte : « Alizée fille pirate »

Des pirates, une île perdue, un bateau fantôme, un trésor, des épreuves et une petite fille qui n’a pas froid aux yeux, voilà qui devrait réjouir la plupart de nos petits aventuriers !

Mercredi 12 octobre – 14h30 – A partir de 6 ans – Sur réservation / Exposition « Les pirates en BD » et jeux

Venez (re)découvrir toute la richesse de l’univers des pirates dans la bande dessinée et retrouver tous vos héros préférés !

Et pour en profiter au maximum, nous vous proposons une séance de jeu-quizz en lien avec l’exposition, des déguisements de pirates à votre disposition, des coloriages, dessins…

Mercredi 19 octobre – 14h30 – A partir de 6 ans – Sur réservation / DVD mômes : « Les pirates : bons à rien, mauvais en tout » – 1h30

Malgré son enthousiasme, le Capitaine Pirate a beaucoup de mal à se faire passer pour une terreur des mers. Secondé par un équipage aussi peu doué que lui, le Capitaine rêve pourtant de battre ses rivaux en remportant le prestigieux Prix du Pirate de l’Année. Pour le Capitaine et son drôle d’équipage, c’est le début d’une incroyable odyssée qui va les conduire d’épreuves en rencontres…En avant pour l’aventure !

 

Mercredi 26 octobre – 15h – A partir de 5 ans – Sur réservation : « Atelier créatif » sur le thème des pirates

 – Mercredi 2 novembre – 10h30 –  6-8 ans – Sur réservation : Numériconte : « Qui a volé le diamant de Big jack »

Le terrible pirate Big Jack est furieux : son précieux diamant bleu a disparu ! C’est le détective Gaston le Futé qui mène l’enquête.

A ses côtés, il va falloir ouvrir l’oeil et poser les bonnes questions pour élucider le mystère…

 

 


Coups de cœur animaliers

Peu de nouvelles sorties, alors j’ai lu une sortie assez récente mais que j’avais un peu zappé : The Autumnlands, tome 1 – Urban comics (sorti en mai). Le tome 1 s’appelle « De griffes et de crocs ». Tiens, tiens, ça nous rappelle quelque chose !

autumnlands couv

C’est vraiment très très bon, rythmé, intelligent, très bien dessiné et avec une belle colorisation. Que demander de plus ? Et comme aux Etats-Unis, ils en sont au tome 14, on a encore de la réserve pour devenir accro à cette nouvelle série.

The Autumnlands Tome 1 extrait 1

Le pitch : Dans un monde divisé entre Ceux Qui Vivent Au-Dessus et les tribus plus sauvages de la Plaine, la magie, garante de l’équilibre, vacille. Pour la revitaliser, les plus grands mages se réunissent secrètement et, dans un dernier espoir, invoquent la prophétie du Sauveur. Malheureusement, la cérémonie provoque la chute de la cité et sa destruction. Réduits au niveau des peuples de la surface, à la merci des terribles bisons, la société se relève et découvre stupéfaite l’apparition de leur prophète.

Le scénario est de Kurt Busiek et les dessins de Benjamin Dewey.

 LES FABLES DE L’HUMPUR 03 - C1C4.indd

Autre coup de cœur anthropomorphe, Les fables de l’Humpur. Il s’agit d’une adaptation d’un des plus grands romans de la Fantasy, écrit par Pierre Bordage. Le célèbre auteur s’est d’ailleurs mis lui-même à la tâche pour le scénario. Les dessins sont d’Olivier Roman. J’avais adoré son « Alchimie » pour la collection 1800 Soleil.

fables 2

La série est vraiment superbe. Il vous reste quelques jours pour vous mettre à niveau avec les trois premiers tomes sort le 24 de ce mois .

 fables 3

Le pitch : La vie de Véhir, le grogne (homme-cochon), bascule le jour où, désespéré par un amour déçu, il s’enfuit de sa communauté, échappant ainsi aux lois de l’Humpur… Commence alors une longue aventure qui le conduira d’abord chez Jarrit, un vieil ermite grogne qui lui enseigne les premières leçons de survie ; puis, capturé par les prévôts hurles (hommes-loups), il fera la connaissance de Tia, une jeune aristocrate hurle exaltée qui refuse le mariage auquel elle est promise. Tous deux vont se lancer dans la quête des dieux humains, ces créatures légendaires qui auraient jadis régné sur Terre. Une aventure pleine de dangers, qui les fera se découvrir l’un l’autre, briser les tabous, et redécouvrir leur humanité en jachère sous leur animalité.

 

 

Corinne


Cathy Marin sera Oracle au Festival de Wattrelos

 

Nous sommes fiers d’annoncer que la danseuse Cathy Marin rejoint notre troupe de super-héroïnes pour présenter Oracle.

ORACLE CATHY

Cathy est une ancienne internationale de basket, excusez du peu… avec participation aux JO de Barcelone, à l’initiative de la politique handisport de la ville de Lille et désormais danseuse…

ORACLE 3

Danse qui veut Lille propose de danser le rock, le modern’jazz, le classique, le contemporain, le hip-hop… en solo, en duo, en trio… Bref, la panoplie complète !

« On fait vivre son corps autrement, estime Cathy, qui loue les vertus sociales et thérapeutiques de sa structure. Ça m’apporte autre chose que le basket et ça m’a une nouvelle fois permis de rebondir. »

 

Renseignements au 06 22 71 41 43 ou sur dansequiveut.com

Valide ou pas, si vous aimez la danse, n’hésitez pas à contacter Cathy !

 


Une sortie pour le mois d’Août : Frank Pé à Bruxelles

C’est à ne pas manquer et c’est encore jusqu’au 4 Septembre au musée de la Bd de Bruxelles : une superbe expo  » Frank Pé ou les passions d’un faune »

 AUTEURS FRANK PE EXPO 1

Divinité champêtre chez les Romains, le faune est devenu, dans la mythologie de nos sociétés modernes, un intermédiaire précieux entre l’humanité et la nature… comme Frank Pé.

AUTEURS FRANK PE EXPO 2

Amoureux des formes et des couleurs qui nous entourent, admirateur de Franquin, Follet ou Mucha, Frank Pé est un créateur d’histoires et d’images exceptionnellement doué. Signant longtemps ses travaux de son seul prénom, il marie avec bonheur l’émotion et la représentation de la nature dans « Broussaille » et « Zoo ».

AUTEURS FRANK PE EXPO 3

En 2016, son actualité éditoriale particulièrement féconde se terminera par la publication d’un album original des aventures de Spirou et Fantasio. En avant-première, l’exposition du CBBD proposera d’en découvrir plusieurs planches originales.